Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Traversées, Corinne Pluchart

Blanc

21 Août 2016, 10:07am

Publié par corinne pluchart

Blanc

2015

Voir les commentaires

Sans titre

16 Août 2016, 21:08pm

Publié par corinne pluchart

Tu voudrais

et puis tu sais.

Seuil où tenir le geste

et lisière où dépasser le cri.

 

août 2016

Voir les commentaires

Surgi

18 Juillet 2016, 17:26pm

Publié par corinne pluchart

elle a beau chercher
compiler sous ses doigts
la forme et le grain
happer dans l'air sec
un fragment de caresse
Rien.
Il n'y a pas d'étoffe
où le nom de sa mère
pourrait se tracer.
 

mars 2015

Voir les commentaires

Fragment 3

14 Mai 2016, 13:43pm

Publié par corinne pluchart

C'est novembre. La pluie fait des fils depuis tôt ce matin. Sur la rivière, des diamants bruts et sauvages. Il y avait des fleurs bleues sur la pierre. Tu as regardé les tiennes, d'un bleu plus pâle et tu les as posées à côté. Loin, des deux mains, tu as balayé les feuilles brunes qui jonchaient le granit, le frémissement avec. Ta bouche a respiré. A peine. Tu es repartie. Plus tard tu t'es demandé qui était venu. Tu t'es mordu les lèvres pour ravaler ce qui montait.Tu as regardé par la fenêtre. Il n'y avait rien. Les arbres, la pluie et l'herbe. Verte et grasse.

 

janvier 2016

Voir les commentaires

Fragment 2

29 Février 2016, 20:41pm

Publié par corinne pluchart

Parfois les rencontres n'ont qu'un instant, elles sont belles, vraies, le temps d'un éclatement de lumière.

Voir les commentaires

Oblique

20 Février 2016, 14:39pm

Publié par corinne pluchart

Abyssale oblique

d'où saisir un instant

qui ne serait ni d'ombre

ni de lumière.

Comme un songe.

 

octobre 2015

Voir les commentaires

Fragment (extrait)

9 Février 2016, 09:18am

Publié par corinne pluchart

Sentier côtier désert, les mouettes te gueulent dessus avant de plonger droit dans la mer puis remontent d'un jet, leurs cris comme des rires jetés au visage. Il a disparu. Ça te traverse d'un coup alors tu gueules avec les mouettes des trucs qui te viennent du ventre : son nom, ta rage, le monde et la solitude. Puis ça te revient comme des contractions. Tu penses à la petite orange, ce truc que tu donnes aux enfants pour respirer quand leur chagrin devient plus grand qu'eux. Tu respires souvent, par petites goulées d'air qui te raclent la gorge. Tu remontes le sentier jusqu'au phare. Le parking est désert. Tu serres le galet dans ta main. L'Aven est gris bleu, d'une couleur impossible.

 

novembre 2015

Voir les commentaires

IX

25 Décembre 2015, 15:45pm

Publié par corinne pluchart

Et je te confie la pierre

demain sera ma demeure

et sur l'ombre imprécise

où tanguer vers l'indocile envie

signes que tu es passé

comme on ravage une récolte.

 

mars 2014

Voir les commentaires

Enigme

16 Novembre 2015, 06:50am

Publié par corinne pluchart

Vagues

comme disjointes

ou terre-

et qui n'aurait aucun nom.

 

Ces énigmes

qui te laissent désapprise.

Voir les commentaires

Moments blancs

18 Octobre 2015, 08:34am

Publié par corinne pluchart

Il y a ces moments blancs,

suspendus entre ici et d'innommables lieux.

Comme un fil, un commencement te traverse,

-fulgurance jusqu'aux yeux-

la mémoire renoue puis chute.

Quelque chose d'un mur

et qui n'est plus refuge

hante ce qui n'a pas de nom.

 

C'est blanc

-jusqu'à l'outrage.

 

septembre 2015

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>